Qui n’a jamais rêvé de travailler sur un projet qui le passionne, qui lui donne envie de se lever le matin ; un projet où il se sentirait utile ? Et puis très vite le syndrome de l’imposteur ou la peur de l’échec font oublier cette envie. On retourne alors à ses tableaux excel, ses réunions interminables et sa cantine qu’on ne supporte plus. Tout quitter pour se lancer, ça fait peur et c’est bien normal. C’est comme sauter en parachute … mais sans parachute ! Alors commencez petit, facile, rapide et lancez votre side project 😉

Besoin d’être accompagné sur votre projet ? Les formations Lion sont là pour vous : travaillez sur votre projet auprès des meilleurs experts de l’écosystème entrepreneurial 🦁

Le side project c’est quoi ?

C’est le meilleur des deux mondes: devenir son propre patron sans prendre de risques personnels et financiers !

C’est lancer son projet personnel et entrepreneurial en parallèle de votre salariat. Peu importe votre métier, votre âge, que vous soyez en CDI, CDD, intérimaire … Les portes de la liberté et de la passion s’ouvrent à vous.

Le side project n’est pas à confondre avec l’intrapeunariat qui lui est le processus par lequel un ou plusieurs individus, en association avec une grande entreprise à laquelle ils appartiennent, créent une nouvelle organisation. Pour ceux que ça intéresse, découvrez notre article sur le sujet de l’intrapeunariat.

Mais minute papillon ! Avant de se lancer dans un side project, il y a des étapes clés à suivre pour réussir.

L’organisation, la clé de la réussite de tout projet pro

Pour booster votre projet entrepreneurial, vous devez devenir une machine de guerre de l’organisation. Il vous faudra créer des routines créatives, trouver un lieu chaleureux propice à la prise de risque, dégager des créneaux horaires fixes sur votre temps libre … Toutes ces habitudes doivent être éclaircies avant même de vous lancer dans votre projet personnel.

L’entrepreneuriat c’est une course contre la montre. Pour gagner cette course et rester maître de votre agenda, fixez-vous des objectifs ambitieux et clairs pour vous encourager à vous dépasser. Mais surtout définissez un plan d’action avec des objectifs simples et des délais en fonction de vos envies. Vous êtes la seule personne à savoir où vous souhaitez être dans trois, six ou neuf mois. Sans oublier le plus important : profitez et récompensez-vous à chaque étape réussie.

💡 Petit conseil : Fixez des dates pour chaque objectif. Sans date, votre chance de réussite est proche de 0.

Stop au mythe de l’idée ! Tout commence par un problème

La création d’une start-up ne commence pas par une idée, bien au contraire.

Tout le monde a des idées ! Qui n’a jamais connu ce moment où on se dit qu’on a la bonne idée, celle qui va révolutionner le monde dans lequel on vit. Après une recherche Google, on s’aperçoit qu’elle existe déjà … Pour créer une start-up, il faut avoir la volonté de résoudre un problème, un bon problème.

Concrètement ça veut dire quoi ? Résoudre quelque chose qui vous empêche de vivre, c’est ça la genèse de nombreuses idées. Si vous trouvez un bon problème il n’existe pas une seule et unique solution pour y répondre et c’est comme ça que commence cette aventure !

Pour trouver cette fameuse faille dans le marché, inspirez vous de ce que vous connaissez, ce qui vous passionne. C’est cette passion qui vous permettra de passer des heures à bosser pendant votre temps libre. C’est cette curiosité qui vous poussera à devenir expert de ce marché et qui vous fera déplacer des montagnes.

Casser les deux grosses idées reçues

“Si la solution existe déjà c’est même pas la peine d’y penser”

Un projet similaire existe déjà sur le marché, c’est une super nouvelle ! Parce que vous ne partez pas de zéro : le marché existe déjà. Vous avez dorénavant de quoi étudier vos clients et utilisateurs potentiels, vous renseignez sur vos concurrents (benchmark, SWOT, les 4P, tous les cours de marketing vont enfin vous servir !)
Le plus dur reste à faire, trouver votre “secret sauce” qui fera que votre produit ou votre service sera unique et vous fera gagner des parts de marchés sur vos concurrents.

“Si je partage mon idée on va me la voler” 

ET ALORS ? Soyons honnête, sur les 8 milliards d’être humains que compte cette planète, il y a bien au moins une personne qui aura la même idée que vous. Ensuite, comment voulez-vous savoir si vous avez trouvé la bonne idée si vous ne vous confrontez pas au marché ? Soyons clairs :  une bonne idée est avant tout une idée qui est mise en action ! Le meilleur moyen de ne pas se la faire voler c’est de tester rapidement pour voir s’il y a un intérêt.

Testez, testez, testez !

Tester – Mesurer – Pivoter

La principale erreur de toute personne qui se lance dans son side project c’est d’attendre d’avoir le meilleur produit, le service parfait avant de le confronter au marché. Dans 90% des cas, c’est pour s’apercevoir après des mois à réfléchir seul que ça n’intéresse personne et que l’idée n’est pas viable. 

“Si vous n’avez pas honte de votre produit, c’est que vous l’avez sorti trop tard”. Reid Hoffman - co-fondateur de Linkedin

Vous avez pris la décision de vous lancez dans ce projet fou, alors allez-y à fond. N’attendez pas d’avoir le projet parfait ! Ne passez pas des heures sur des aspects minimes d’un side project mais tellement gratifiants (logo, flyers, cartes de visites).

Vous devez appliquer le principe de l’innovation continue (Lean Startup, Eric Ries) : Tester – Mesurer – Pivoter / Persister et ça le plus rapidement possible


💡 Petit conseil : Il faut qu’en moins de 6 mois vous sachiez si votre projet vaut le coup d’investir plus de temps et d’énergie.

Créez votre communauté

L’une des façons les plus simples et les plus rentables (car gratuite) est de créer une communauté sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, LinkedIn si votre idée est plus professionnelle). Cela vous permettra de comprendre les réels besoins de vos clients potentiels, de mesurer l’intérêt de votre idée et de voir si oui ou non des gens sont prêts à payer pour. 

Votre objectif est d’engager cette communauté en partageant vos contenus. Une communauté engagée est une communauté qui recommande et qui partage auprès de leurs proches ce nouveau service/produit qui révolutionne leur quotidien. 

💡 Petit conseil : regardez cette vidéo, vous cherchez simplement votre first follower ! 😉

Faites bon usage des landing pages

Le moyen le plus efficace pour tester son idée est la landing page. Une landing page est une page qui n’a qu’un seul objectif : récolter de l’information sur vos prospects dans le but d’utiliser ces données à fins commerciales et/ou marketing.

Une landing page ou page d’atterrissage vous permet en quelques heures de tester l’intérêt de votre audience et de récupérer une liste de clients potentiels prêts à acheter votre projet. Plus complexe que la simple communauté, c’est la solution la plus efficace pour tester rapidement. Avec tous les nouveaux outils créer une landing page ne prends que quelques heures. WordPress, Shopify, Wix sont les 3 outils les plus utilisés en France pour créer son site internet. Je vous conseille également des outils comme Unbounce ou Instapage pour développer rapidement une simple landing page.

Et si ça ne prend pas ? Si personne ne vient sur votre landing page ? Si les retours de votre communauté ne sont pas bons ? Pas de panique !

Votre mantra c’est l’Innovation continue : Tester – Mesurer – Pivoter ! N’oubliez pas que vous êtes parti d’un problème et non d’une solution, retournez à la genèse de votre side project et échangez avec votre communauté pour voir quelle est la meilleure idée pour répondre à ce fameux problème. 

Et maintenant ?

Il n’y a plus qu’à se lancer dans cette aventure ! Au pire, vous vivez une expérience hyper enrichissante, vous vous formez, vous rencontrez des gens, vous bossez sur un projet qui vous passionne. Et au mieux, c’est le saint-graal ! Vous quittez votre job pour vivre de votre business et de votre passion au quotidien. ✨

Découvrez notre formation Lion !

Développez votre projet auprès des meilleurs experts de l’écosystème de l’expert entrepreneurial !

formation