85% des emplois de 2030 n’existent pas encore ! Les compétences que vous avez développées au long de votre carrière ont toutes les chances de devenir obsolètes dans un futur pas si éloigné… D’après une étude de l’Observatoire des métiers du futur, les compétences de demain relèveront donc plus des comportements, des capacités d’adaptabilité et des modes d’apprentissage que des savoir-faire purement techniques. Mais pas de panique ! Ces soft skills ne sont pas innées et peuvent se développer tout au long de votre carrière professionnelle.

Chez Lion, on en est persuadé, ces compétences sont un atout clé pour réussir dans votre vie pro; c’est pourquoi nos formations visent avant tout à vous accompagner pour les développer.

Définition : Qu’est ce qu’une soft skill ? 🤔

Des compétences comportementales applicables dans le monde du travail

Les soft skills ou compétences douces en français sont des compétences qui touchent aux comportements des individus. On peut parler de “compétences comportementales” ou de “compétences humaines”.

Claire Bussac, Directrice des risques et la conformité chez Crédit Agricole Brie Picardie explicite: “ce sont avant tout des compétences comportementales qui sont applicables dans le monde professionnel : adaptabilité, curiosité, capacité à mobiliser, capacité à résoudre un problème, capacité à donner du sens.” 

Intelligence émotionnelle, qualité d’écoute, esprit d’équipe, autonomie … Vous possédez sûrement certaines de ces soft skills, sans forcément songer à les mettre en avant. Or, les recruteurs se les arrachent ! Exit les recrutements basés uniquement sur des compétences techniques, aujourd’hui les soft skills pèsent lourd dans la balance.

définition soft skills article soft skills observatoire des métiers du futur
Définition d’une soft skill selon les répondants interrogés par L’Observatoire des Métiers du Futur

Soft Skills vs Hard Skills

Par définition, les soft skills s’opposent à ce qu’on appelle les hard skills. En effet, lorsqu’on parle de hard skills on fait référence à des savoir-faire, des compétences purement techniques. La maîtrise d’un outil, d’une langue étrangère ou d’un langage de programmation font par exemple partie de ces hard skills. Elles s’acquièrent généralement lors du parcours académique ou des expériences professionnelles.

Les soft skills, au contraire, couvrent tout ce qui n’est pas sous-tendu par des savoir-faire; elles sont de l’ordre du savoir-être. Empathie, créativité, flexibilité… Contrairement aux hard skills, ces qualités humaines sont généralement développées en dehors du cadre scolaire ou professionnel mais sont applicables au domaine professionnel.

En outre, contrairement aux hard skills, elles sont non techniques et n’ont par conséquent pas d’obsolescence.
À l’inverse, selon l’OCDE une compétence technique a désormais une durée de vie de 12 à 18 mois. Vous faites des étincelles sur Excel ? Génial ! Mais que se passe-t-il si l’outil n’est plus utilisé dans 5 ans ? Il vous faudra faire preuve d’adaptabilité pour modifier vos habitudes et apprendre à utiliser un nouvel outil. C’est là tout l’intérêt de développer vos compétences douces: ce sont des compétences transversales, qui ne sont pas cloisonnées à un métier ou à une période. Elles peuvent être mobilisées dans n’importe quelle situation. Elles vous permettront donc de naviguer sereinement entre des métiers, des modes de travail et des environnements de travail changeants.

Combattre les idées reçues : Les soft skills ne sont pas innées !

Une idée reçue courante présuppose que les soft skills sont des qualités innées, qui font partie intégrante de notre personnalité. En réalité, il n’en est rien ! Ce ne sont pas des traits de personnalité profonds ou des talents de l’ordre de l’inné. La plupart des experts s’accordent : la personnalité n’a en réalité qu’un impact minime dans la réussite professionnelle d’un individu.

Au contraire, les soft skills sont des atouts clés pour réussir votre carrière. Et bonne nouvelle : elles peuvent s’acquérir tout au long de votre vie professionnelle. Pas de panique si vous ne savez pas comment vous y prendre; je vous explique tout dans cet article !

Les Soft Skills les plus recherchées

Sans surprise, les soft skills sont de plus en plus recherchées par les RH. D’ailleurs, recruteurs comme travailleurs en sont persuadés : il faut les évaluer lors des processus de recrutement. Ainsi, 55% des travailleurs sondés lors de l’étude de l’Observatoire des Métiers du Futur seraient prêts à recruter uniquement sur des soft skills.

Mais quelles sont celles qui sont les plus plébiscitées, à développer en priorité ?
En premier lieu, on peut citer la notion d’adaptabilité. Dans un monde de moins en moins prévisible qui impose la capacité de pivot, elle est en effet d’une importance capitale. Ça été le cas par exemple lorsque les confinements successifs ont imposé un nouveau mode d’organisation, le télétravail, aux entreprises et à leurs salariés. Les salariés les plus adaptables n’ont eu aucun problème à intégrer ce nouveau système et n’ont pas perdu en productivité.

D’autres soft skills sont également largement appréciées par les recruteurs. Pour n’en citer que quelques unes :

  • L’organisation
  • La rigueur
  • Le leadership
  • La motivation
  • L’intelligence émotionnelle
  • La bienveillance
  • La gestion du stress
  • Le travail en équipe
  • La créativité

Pourquoi les soft skills sont-elles importantes ? 💡

Elles sont garantes de l’employabilité et de l’évolution pro

On l’a déjà dit mais on le répétera jamais assez : dans un environnement en perpétuelle évolution, où les compétences techniques deviennent obsolètes en un clin d’œil, les soft skills sont un moteur pour l’employabilité. Ainsi, l’ensemble des experts interrogés par l’Observatoire des Métiers du Futur s’accorde sur le fait que ce seront des compétences clés en matière d’épanouissement personnel du salarié, d’impact sur sa performance et celle de l’entreprise, et donc d’évolution. Les soft skills permettent à chacun de constituer un socle de compétences qui ne soient pas spécifiquement liées à un métier.

Les soft skills permettent ça, donner un sens au travail et aider la personne à exprimer son savoir-être dans son métier. Richard Toper, Président Fondateur de SETICS

Un moyen pour chaque entreprise d’exprimer sa culture et de définir les comportements attendus

Dans un environnement fortement concurrentiel, où les recruteurs s’arrachent les meilleurs talents, c’est aussi aux entreprises de définir leurs soft skills. Elles pourront mieux exprimer leur culture d’entreprise et évaluer l’adéquation des candidats ou salariés avec celle-ci. C’est essentiel pour l’épanouissement et le développement des salariés !

“Nous avons défini 16 principes de fonctionnement pour lesquels les soft skills sont très attendues. Cela correspond à un impératif business. C’est un incontournable, ce sont les fondamentaux de notre ADN : servir la performance et servir une certaine idée du business.” David Bernard, CEO AssessFirst

Comment développer ses soft skills ? 🎓

Un apprentissage tout au long de la vie

Premier point à bien garder en tête : les soft skills ne sont pas innées. Elles peuvent se développer et évoluer tout au long de votre vie professionnelle. Et c’est tant mieux car les besoins en soft skills évoluent aussi avec l’époque et les enjeux. Ainsi, la sensibilité à la diversité est aujourd’hui une soft skill primordiale pour une personne travaillant dans les RH alors qu’il n’en était rien quelques années auparavant !

Mais développer ces compétences requiert quand même des conditions particulières : une connaissance de soi, une volonté d’apprendre et un environnement de travail sain.

“Apprendre à se connaître, c’est la clé pour orienter sa carrière : savoir identifier les soft skills que l’on possède et celles à acquérir.” Amélie de Lacoste, VP Human Resources chez Danone

Se former : un accélérateur de carrière

Les soft skills peuvent s’apprendre ! C’est en tout cas la conviction de tous les experts interrogés dans le cadre de l’étude de l’Observatoire des métiers du futur. Ils insistent sur deux points clés :

  • Développer ses soft skills nécessite un engagement profond et durable. Et oui, stimuler les compétences recherchées et les installer dans ses habitudes, ça demande du boulot !
    Attention cependant à ne pas être trop ambitieux : les soft skills se travaillent, certes, mais il vous sera extrêmement difficile de développer des compétences à l’opposé de vos tendances naturelles. Identifiez plutôt les compétences que vous possédez déjà un peu et que vous souhaitez approfondir.
  • Cet apprentissage doit être pratique. 86% des travailleurs sondés citent la mise en situation parmi les meilleurs moyens pour développer ses soft skills. Et en effet, pour développer ses compétences douces, il faut s’entraîner, c’est ça qui fera sauter les blocages ! Et ils sont nombreux : peur du regard des autres, syndrôme de l’imposteur, stress …
manières de faire progresser ses soft skills article soft skills observatoire des métiers du futur

Pour aller plus loin 💪

Chez Lion, nous avons choisi d’adopter un mode d’enseignement ultra terrain pour vous aider à développer aussi bien vos compétences technique que vos compétences comportementales. A 80% pratique, la formation New Ways of Working a été conçue pour vous permettre de développer les compétences comportementales les plus demandées sur le marché du travail ! Vous prendrez part à des ateliers de prise de parole, de négociation, de gestion des conflits etc.
On vous aide à développer vos soft skills comme nulle part ailleurs 🙌

Découvrez notre formation Lion !

Développez vos soft skills pour développer votre potentiel dans un monde en perpétuel évolution

formation