Impensable aujourd’hui pour une marque de ne pas être présente sur les réseaux sociaux ! Quelle que soit votre cible, elle s’y trouve forcément : Facebook, Linkedin, Twitter, TikTok … Toutes les générations y ont succombé. C’est donc sans surprise que les réseaux sociaux sont devenus un levier indispensable dans la stratégie de tout growth hacker qui se respecte. Mais comment définir LA stratégie de growth hacking sur les réseaux sociaux qui fera exploser votre business ? Vous trouverez la réponse dans cet article.

Envie d’aller plus loin ? Chez Lion, les meilleurs hackers de l’écosystème start-up vous forment à toutes les techniques de growth : retrouvez le programme de notre formation ici.

Définition : qu’est ce que le Growth Hacking ? 🤔

Attends, rembobine un peu. C’est quoi au juste le Growth Hacking ? Un énième buzzword vide de sens?

Pas du tout !  Si le terme a explosé dans les médias assez récemment, la discipline n’est en fait pas si nouvelle. En effet, beaucoup d’entreprises à succès y ont eu recours avant même que le terme ne soit popularisé. Littéralement “piratage de la croissance”, le Growth Hacking, est une discipline qui vise à “bidouiller”, à employer des techniques inventives pour générer la croissance rapide de sa boîte. À l’origine, on employait essentiellement ce terme pour décrire les stratégies marketing des start-ups en hyper-croissance. Ce sont en effet les premières à avoir utilisé ces méthodes pour faire exploser leur business.

Un exemple ? À ses débuts, Airbnb a mis en place une stratégie de Growth Hacking ultra-inventive en deux étapes pour développer sa base d’utilisateurs. La première consistait à démarcher en masse les propriétaires qui postaient des annonces sur Craigslist, homologue américain du site Leboncoin, alors leader de la location de logements de courte durée – pour leur proposer de lister leurs annonces sur Airbnb. La seconde, plus innovante encore, consistait à développer un outil qui permettait de poster automatiquement les annonces des utilisateurs Airbnb sur le site Craiglist.
Résultat : la start-up rencontre une croissance flamboyante et éclipse son principal concurrent.

Pourquoi utiliser les réseaux sociaux dans votre stratégie de Growth Hacking? 💡

Ok, mais quel rapport avec les réseaux sociaux ? C’est tout simple : véritable vitrine pour les marques, les réseaux sociaux font aujourd’hui partie intégrante des processus d’achat des consommateurs. Environ 1/3 des Français ont même déjà acheté un produit via un réseau social ! Les entreprises les plus innovantes déploient des trésors d’imagination pour les mobiliser et faire décoller leur trafic. Si Airbnb ne s’est pas appuyé sur les réseaux sociaux pour amorcer sa croissance; aujourd’hui la plateforme les utilise largement dans sa stratégie de Growth Marketing. Vous n’êtes sûrement pas passé à côté du phénomène “Une nuit à …”, campagne lancée par Airbnb sur les réseaux sociaux pour faire gagner à ses utilisateurs une nuit dans des lieux emblématiques. Pyramide du Louvre, Catacombes, aquarium de Paris, château de Dracula, stade Maracanã … de quoi susciter l’intérêt de tous ! La plateforme s’est ainsi offert un joli boost de visibilité.

Autre exemple ? En plein confinement, Burger King a lancé une campagne de communication devenue virale sur les réseaux sociaux. L’entreprise de restauration rapide incitait les utilisateurs des plateformes à consommer chez Mc Donald’s, son principal concurrent ! Un bel esprit de solidarité qui a su séduire les utilisateurs

communication burger king commander chez Mc Do, article growth hacking et réseaux sociaux
Le joli coup de comm’ de Burger King en plein confinement

Paid Social vs Social Media : que choisir ? 💶

Afin d’éviter toute confusion; il faut bien distinguer deux types de stratégies sur les médias sociaux :

  • Les stratégies payantes ou “Paid Social”
  • Les stratégies gratuites ou “Social Media”

Dans le cadre du Paid Social, la marque paye pour obtenir des espaces publicitaires sur les réseaux sociaux. Ainsi, elle peut diffuser des contenus à des utilisateurs ciblés. Ce sont les fameux contenus sponsorisés qui envahissent votre feed Facebook ou vos stories Instagram.

Au contraire, les stratégies gratuites de Social Media visent à créer et faire grossir votre communauté d’utilisateurs, de “fans”, en publiant sur les réseaux sociaux de votre marque. Il s’agit d’une démarche à plus long-terme, moins ROI-iste, mais tout aussi importante.

Les médias sociaux sont un terrain où l’on n’a pas besoin de dépenser plus que ses concurrents pour les battre. Hal Stokes - Entrepreneur

Cependant, attention à ne pas mettre ces deux types de stratégies en opposition. Elles ne sont pas concurrentes mais bien complémentaires. La première vous permettra d’acquérir de nouveaux clients. La seconde vous aidera à les fidéliser et à les convertir en promoteurs de votre marque.

Dans cet article, je vous donnerai les clés pour vous démarquer dans la jungle des réseaux sociaux sans débourser un euro de votre poche. Plus d’infos sur les stratégies payantes dans un prochain article, stay tuned 😉

4 astuces gratuites pour mobiliser les réseaux sociaux dans votre stratégie de Growth Hacking 🚀

Misez sur la qualité des contenus

Les utilisateurs des réseaux sociaux sont inondés de contenus quotidiennement. Cependant, la majorité des contenus qui pullulent sur les différentes plateformes sont de qualité médiocre. Comment s’imposer dans cette jungle des contenus ? Tout simplement en proposant une alternative de qualité aux utilisateurs!

Pour être sûr de proposer des contenus pertinents pour votre cible; suivez les étapes suivantes :

  1. Bien comprendre sa cible : un contenu de qualité doit être pertinent pour l’utilisateur que vous ciblez.
    Mettez vous à la place de vos clients : quels contenus les intéressent ? Quels formats ?
  2. Choisir les réseaux sociaux adaptés à votre business : votre cible ne se trouve pas forcément sur tous les réseaux sociaux.
    Postez en priorité sur les réseaux sociaux que vos clients utilisent quotidiennement. Vos clients sont des entreprises (business B2B) ? Misez sur Linkedin. Votre cible est très jeune ? Redoublez d’efforts sur TikTok !
  3. Adapter les contenus aux réseaux sociaux sur lesquels vous postez : travaillez vos contenus différemment selon le réseau que vous souhaitez activer.
    Sur Instagram, concentrez-vous sur l’harmonie visuelle de votre fil d’actualité et utilisez les fonctionnalités spécifiques à ce réseau (IG stories, IG direct etc)
    Sur Youtube, portez une attention particulière à l’identité visuelle des vignettes de vos vidéos, la rédaction de vos titres et descriptions, la qualité du montage etc.
  1. Misez sur des formats innovants : les plateformes vous laissent une grande marge de manœuvre quant aux formats utilisés. Sondages, vidéo 360°, infographies … restez en veille sur les nouveaux formats qui buzzent sur les réseaux sociaux et testez les !
  2. Utilisez des Call-to-Action: Les call-to-action sont des incitations à agir.  Rappelez systématiquement aux utilisateurs qui consultent vos contenus vos d’aller consulter votre profil sur les différents réseaux sociaux, liker / commenter ou partager vos publications etc.

La régularité est clé

Si la qualité doit rester votre maître mot, la quantité n’est pas à négliger pour autant. Pour émerger sur les réseaux sociaux, il faut poster souvent pour fidéliser sa communauté.

Néanmoins, la fréquence de publication peut être adaptée en fonction du réseau social. Certains sont plus gourmands en contenus que d’autres. Ainsi, si sur Facebook une publication reste visible 14h en moyenne, la durée de visibilité d’un tweet n’est que de 4 heures ! Il vous faudra donc poster quotidiennement pour émerger sur Twitter là où il vous sera recommandé de ne publier que 3 fois par semaine sur Facebook.

💡 Pour vous tenir à un rythme de publication régulier, il est indispensable de vous constituer un calendrier éditorial de publications sur vos différents réseaux sociaux. Des outils de gestion de projets tels que Asana, Monday.com ou Airtable vous permettront de le construire en quelques clics.

N’ayez pas peur d’automatiser

Vous commencez à avoir des sueurs froides ? Se tenir à votre calendrier éditorial vous semble infaisable ? Pas de panique ! Il existe des techniques pour automatiser certains aspects de votre gestion des réseaux sociaux et ainsi gagner un temps précieux.

  • La programmation des contenus : des outils comme Hootsuite et Buffer vous permettront de programmer à l’avance vos posts afin qu’ils soient publiés automatiquement au moment opportun.
  • Le repartage de contenus : la durée de vos posts étant limitée, n’hésitez pas à programmer des reposts de vos publications. Twitter se prête particulièrement bien à cette pratique.
  • La synchronisation de votre blog : votre marque dispose d’un blog riche en contenus de qualité ? Tirez en parti ! De nombreux outils tels que CoSchedule vous permettent de poster automatiquement sur les médias sociaux lorsque vous sortez un nouvel article.
  • La curation de contenus : trop chronophage de développer du contenu de qualité ? Mobilisez également les contenus existants sur les réseaux sociaux : partager, retweeter, liker… Toutes ces actions vous permettent aussi de gagner en visibilité sur les réseaux sociaux. Bon à savoir : des outils de curation tels que Scoop.it vous permettront de partager automatiquement du contenu pertinent en fonction des tendances.

Interagissez avec votre communauté

Automatiser c’est bien certes, mais ça ne fait pas tout. Ce qui fait le charme des réseaux sociaux, c’est avant tout l’humain, le côté social de ces réseaux ! 

Pour maintenir ce lien social, interagissez au maximum avec vos abonnés. Réponses aux commentaires, contenus participatifs, sondages, jeux concours … Il existe un large éventail de solutions pour interagir et faire grossir votre communauté sur les différents médias sociaux, Instagram en tête.

Les marques les plus influentes sur les réseaux l’ont bien compris : leurs abonnés aiment se sentir chouchoutés, intégrés à une communauté. La marque de montres Daniel Wellington, que l’on peut qualifier d’Instagram native, en est un parfait exemple. Avec presque 5 millions d’abonnés, elle a explosé grâce à sa stratégie de communauté sur le réseau social. En effet, outre ses visuels épurés et son feed harmonieux, la marque suédoise a misé sur sa communauté puissante en recourant massivement à “l’User Generated Content”. Pour faire simple, la plupart des visuels publiés sur le compte étaient des reprises de posts de clients portant leurs produits. En voilà un bel exemple de hack gratuit pour gagner en visibilité et renforcer sa communauté !

instagram daniel wellington article growth hacking et réseaux sociaux
L’utilisation des User Generated Content par Daniel Wellington

Conclusion

Faire du Growth Hacking sur les réseaux sociaux, finalement ça n’est pas sorcier ! Une bonne stratégie de Growth marketing sur les médias sociaux consiste essentiellement à proposer aux utilisateurs des contenus réguliers et de qualité. Si ces techniques sont gratuites, elles nécessitent néanmoins un investissement certain en temps. N’hésitez pas à automatiser les actions les plus chronophages !

Besoin d’aller plus loin avant de vous lancer ? N’oubliez pas qu’il n’est jamais trop tard pour se former : s’initier aux piliers du growth hacking sur les réseaux sociaux, maîtriser l’art du storytelling pour séduire votre audience … Un large éventail de formations s’offre à vous pour enfin devenir le roi de la jungle des réseaux sociaux 🦁

Découvrez notre formation Growth Hacking !

Formez-vous auprès des meilleurs experts de l’écosystème start-up pour devenir un Growth Hacker certifié en 1 mois!

formation